Presque tous les samedis, la Ville de Lesquin vous propose un petit rendez-vous familial et gratuit à 11h11, dans l’auditorium de son Centre Culturel, afin de vous faire découvrir des artistes talentueux dans des registres esthétiques variés. Ces « showcases », d’une durée approximative de 50 minutes, sont conçus pour piquer votre curiosité, faciliter la proximité entre publics et artistes, tisser du lien entre nos usagers mais aussi vous faire découvrir le nouveau Centre, et notamment sa médiathèque.


Pas de réservation possible sur les 11h11 : si vous voulez être certain.e.s de trouver une place assise, prière de vous présenter au Centre vers 10h50…


samedi 13 février 2021 de 11h11 à 12h00
Auditorium
samedis matins

11h11 avec Theo Kaiser et Yannick Jacquet

Gratuit et ouvert à tous dans la limite des places disponibles

Presque tous les samedis, la Ville de Lesquin vous propose un petit rendez-vous familial et gratuit à 11h11, dans l’auditorium de son Centre Culturel, afin de vous faire découvrir des artistes talentueux dans des registres esthétiques variés. Ces « showcases », d’une durée approximative de 50 minutes, sont conçus pour piquer votre curiosité, faciliter la proximité entre publics et artistes, tisser du lien entre nos usagers mais aussi vous faire découvrir le nouveau Centre, et notamment sa médiathèque.

Pas de réservation possible sur les 11h11 : si vous voulez être certain.e.s de trouver une place assise, prière de vous présenter au Centre vers 10h50…

Dédié aux éléments de la nature, le projet musical « Earth » est pensé comme un hommage à la force créatrice qui nous donne vie, qui engendre les montagnes et fait pousser les forêts. C’est une célébration du vivant construite autour des deux instruments aux sonorités organiques et vibrantes : la guitare de Theo Kaiser et le violoncelle de Yannick Jacquet.

« Earth », la Terre en un mot, comme pour nous rappeler que nous faisons partie d’un tout, que la somme de nos diversités forme une unité.

Dans l’entrelac alchimique des bois de leurs instruments, les deux musiciens invoquent cette unité, cherchent à en développer l’émotion, à renouer le contact avec le terrestre sur le terrain du ressenti.