Presque tous les samedis, la Ville de Lesquin vous propose un petit rendez-vous familial et gratuit à 11h, dans l’auditorium de son Centre Culturel, afin de vous faire découvrir des artistes talentueux dans des registres esthétiques variés. Ces « showcases », d’une durée approximative de 40 minutes, sont conçus pour piquer votre curiosité, faciliter la proximité entre publics et artistes, tisser du lien entre nos usagers mais aussi vous faire découvrir le nouveau Centre, et notamment sa médiathèque.


samedi 14 octobre 2017 de 11h00 à 11h45
Auditorium
samedis matins

Parfum d’écume

tango
Gratuit et ouvert à tous dans la limite des places disponibles

Presque tous les samedis, la Ville de Lesquin vous propose un petit rendez-vous familial et gratuit à 11h, dans l’auditorium de son Centre Culturel, afin de vous faire découvrir des artistes talentueux dans des registres esthétiques variés. Ces « showcases », d’une durée approximative de 40 minutes, sont conçus pour piquer votre curiosité, faciliter la proximité entre publics et artistes, tisser du lien entre nos usagers mais aussi vous faire découvrir le nouveau Centre, et notamment sa médiathèque.

Venez découvrir ce talentueux de tango moderne avec Jacques Trupin (accordéon) et Vincent Viala (piano)

Jacques Trupin :
Jacques Trupin découvre l’accordéon à l’âge de… 5 ans, en marchant sur les traces de son père. C’est à 20 ans qu’il aborde « sérieusement » la musique classique en entrant à l’université de Paris VIII où il obtient une licence de musicologie et à la Schola Cantorum pour y étudier pendant deux ans l’harmonie et l’écriture musicale. Ses études terminées, Jacques Trupin s’installe en Australie où il fait la connaissance de musiciens argentins. Il découvre avec eux le bandonéon pour lequel il se prend de passion. À son retour en France, il s’inscrit à nouveau au conservatoire d’Orléans pour parfaire ses connaissances en écriture. C’est à cette occasion qu’il rencontre le pianiste Fabrice Ravel-Chapuis avec lequel il fonde le duo Artango.
La formation connaît très rapidement un succès international en produisant un tango contemporain loin des clichés. Le duo enregistre 5 albums dont chacun rencontre le succès auprès du public et de la critique.
Dans les années 2000, le duo se sépare, Jacques Trupin choisissant de travailler désormais pour le théâtre. En 2003, il s’associe avec le metteur en scène Franck Jublot et le plasticien Denis Garénaux pour fonder La Balle Rouge dont le spectacle éponyme dépasse à ce jour les 1000 représentations dans le monde. Jacques Trupin compose la musique de cet opéra visuel qui fait l’objet d’un album. Il est également le compositeur interprète de la dernière création (2012) de la compagnie, L’Enfant-Roi qui sera donnée notamment au festival d’Avignon en 2012.
Fin 2011, Jacques Trupin compose un spectacle autour de quinze nouveaux titres, Parfum d’écume, qui fait l’objet d’un album enregistré en mars 2012 à Orléans.

Vincent Viala :
Depuis 1992, le pianiste Vincent Viala travaille dans la France entière ainsi qu’à l’étranger. Lauréat du tremplin Jazz à Vannes et d’Arnage, Vincent Viala a fait de nombreuses première partie à d’Orléans jazz festival (Pat Metheny,Toots Thielemans, Claude Nougaro) et participe à de nombreux festivals tels que le Printemps de Bourges et les Francofolies de la Rochelle. Il est un des seuls artistes français à avoir fait la première partie de James Brown en 1999 ! Son gout prononcé pour les musiques actuelles l’a amené à participer à des projets musicaux très éclectiques. Ainsi il participe à deux disques de la formation de Robert Santiago Y su typica, musique sudaméricaine (El camaleon et Panamericana),formation avec laquelle il tourne en France et à l’étranger (Canada, Espagne, Hollande). Collabore au au projet Cosmic Drone de Stéphane Durand avec lequel il a joué au festival de Saint Chartier (un des plus grand festival de musique traditionnelle d’Europe). Parallèlement à ces formations, il accompagne régulièrementdes chanteurs français et internationaux.
En 2011 il fait paraître un album Solo, Mes deux L, en hommage à la Loire et rejoint la formation de Jacques Trupin.